Ta commande est en cours de traitement.

Grâce à notre boucherie en ligne, les amateurs de bonne viande accèdent aux meilleures pièces au monde issues de l’élevage durable, soigneusement sélectionnées et en provenance des meilleurs producteurs. En tant qu’artisan boucher affineur reconnu dans le monde entier, LUMA est associé à des produits d’une grande finesse, et vous propose les dernières tendances en matière de viandes, qu’il agrémente de bons conseils et d’histoires passionnantes.

À l’occasion de la visite rendue à Andri Casty et à ses agneaux bio, partie 1

Tous à bord et c’est parti ! Destination la Haute-Engadine où nous allons rendre visite à notre producteur et ami Andri Casty. Il élève son troupeau de 500 à 700 agneaux dans la ferme bio Stalla Pundschermaun à Zuoz. Qu’est-ce qui peut bien nous attendre là-bas ?


Andri nous a salué avec un « Ciao zäma ! », avant d’ajouter quelque chose en romanche. Nous n‘avons pas compris mais fait comme si, cela semblait en tout cas sympathique. Nous travaillons avec Andri depuis longtemps déjà et plus qu’un simple producteur, il est devenu un bon ami.

Nous avons bien sûr voulu commencer par aller voir les agneaux. La ferme Stalla Pundschermaun compte environ 500 à 700 moutons blancs des Alpes, une race purement suisse et qui se nourrit chez Andri exclusivement d’herbe et de foin. Aucun aliment concentré ? « Certainement pas ! Notre ferme tient à garder ses distances par rapport à ce type d’alimentation. Par ailleurs, les moutons sont les meilleures tondeuses à gazon qui soient et il faut bien entretenir les prairies », nous a expliqué Andri. C’est aussi plus écologique et moins coûteux : aucun frais pour l’alimentation, aucun transport superflu. Eh oui. C’est parfait.

Nous avons été stupéfaits en voyant l’étable : pas un seul animal à l’intérieur ! Andri nous a toutefois rassurés : de mai à mi-septembre, ils se trouvent dans les montagnes. Nous sommes donc partis en randonnée. « Dans les Alpes, l’herbe est bien plus nourrissante que dans les plaines. Par jour, un agneau a besoin d’en manger autant que cela », dit-il en montrant son chapeau.

Nous avons été stupéfaits en arrivant. Tous ces agneaux ! En principe, les moutons ne voient au cours de leur vie qu’Andri et les bergers. Et maintenant, ils nous ont aussi vus nous : quel honneur.

Andri veut que ses agneaux aient la vie aussi douce que possible. C’est pourquoi il fait tout lui-même c’est-à-dire qu’il aide lors de la mise-bas, accompagne les agneaux dans les Alpes et c’est également lui qui les abat à la fin. « C’est comme cela que le cycle se termine. Je trouve bien de les accompagner tout au long de leur vie. Ces moutons comptent beaucoup pour moi. »

Les moutons sont abattus à la ferme. « Le transport vers l’abattoir est traumatisant pour les animaux. Ce ne serait pas une fin digne pour une belle vie dans les Alpes », explique Andri. Et effectivement, il faut bien lui donner raison. Comme ses animaux ne sont jamais soumis au stress et qu’ils se nourrissent exclusivement dans les juteuses prairies des Alpes, leur viande est incroyablement savoureuse et très tendre en bouche. Un vrai délice. Chez LUMA, nous comptons parmi les principaux des clients de la ferme. Andri vend le reste de la viande à des restaurants et à des bouchers des environs.